Le mémoire: premiers pas…premières réponses

– sujet de mon travail :

La classe virtuelle dans la formation en FLE à distance

Atouts, limites et perspectives

Cas du français langue étrangère à l’Université de Bretagne Sud

 

– questions de départ :

La classe virtuelle améliore-t-elle la formation en langues à distance?

La classe virtuelle est-elle une avancée réelle dans la formation en langues à distance ?

La classe virtuelle est-elle un levier du changement pédagogique ?

 

– état d’avancement de mon travail : 

J’ai choisi un thème de recherche et j’ai commencé à recenser les écrits qui concernent ce thème. Je suis à présent dans l’étape d’exploration : lectures et entretiens exploratoires auprès d’étudiants et d’enseignants. J’ai déjà lu plusieurs sources et rédigé des fiches de lecture . Je vais poursuivre mon travail par la rédaction de la problématique afin de présenter ce que l’on sait sur  le thème et formuler un problème de recherche.

 

 

– difficultés éventuellement rencontrées :

Je manque de temps libre pour m’investir dans ce travail…

 

– principales lectures et références en lien avec ma thématique :

-Tâches et scénario de communication dans les classes virtuelles

Charlotte Dejean (université du Maine), François Mangenot (université Stendhal – Grenoble 3)Les Cahiers de l’Asdifle n°17, Paris, Association de didactique du FLE.

-Nissen, E. Formation hybride vs. présentielle en langues : effets sur la perception des apprenants liés au mode de formation et à l’encadrement pédagogique. Les Cahiers de l’Acedle6(1), 197-220. Consulté de http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00785927

-Nissen, E. Accompagnement dans une formation à distance et dans une formation hybride: Analyse de pratiques. Dans Dispositifs médiatisés en langues et évolutions professionnelles pour l’accompagnement-tutorat (p. 191-210). édition CEGES. Consulté de http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00785937

-Degache, C., & Nissen, E. Formations hybrides et interactions en ligne du point de vue de l’enseignant : pratiques, représentations, évolutions. Alsic. Apprentissage des Langues et Systèmes d’Information et de Communication11(1), 61-92. Consulté de http://alsic.revues.org/797

-Nissen, E. Scénarios de communication en ligne dans des formations hybrides. Le Français dans le Monde. Recherches et ApplicationsLes échanges en ligne dans l’apprentissage et la formation(40), 44-58. Consulté de http://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00120446

-Nissen, E. Modalité d’interaction humaine dans la formation en ligne : son influence sur l’apprentissage. Savoirs. Revue internationale de recherches en éducation et formation des adultes, (8 Analyse de l’activité et formation), 89-106. Consulté de http://edutice.archives-ouvertes.fr/edutice-00001447

-Mangenot, F. Introduction. Du e-learning aux interactions pédagogiques en ligne. Dans E.Nissen, F. Poyet, & T. Soubrié (éd.), Interagir et apprendre en ligne (p. 7-20). Grenoble: Ellug.

-Nissen, E., Poyet, F., & Soubrié, T. Intéragir et apprendre en ligne. Grenoble: Ellug.

Marquet, P., & Nissen, E. La distance en formation aux langues par visioconférence : dimensions, mesures, conséquences. Alsic. Apprentissage des Langues et Systèmes d’Information et de Communication6(2). Consulté de http://alsic.revues.org/2205

-Mônica Macedo-La visioconférence dans l’enseignement Ses usages et effets sur la distance de transaction (Cairn-info)

 

Publicités

Rapport d’activité (enfin) terminé et remis

Je viens de terminer et rendre mon rapport d’activité.

Quel soulagement!

Je vais enfin pouvoir me consacrer à mon mémoire.

Voici la page de garde et l’introduction de ce travail:

Youinou-Nathalie_couverturerapportactivites_masterAigeme

 

Introduction :
Dans le cadre du master AIGEME, il est demandé aux étudiants salariés de rédiger un rapport d’activité professionnelle pour présenter l’organisme qui les emploie, décrire les tâches du poste occupé et analyser leur environnement de travail ainsi que les pratiques du milieu dans lequel ils évoluent.
Depuis septembre 2013, je travaille en tant qu’enseignante de Français Langue Étrangère
(FLE), au Centre de Langues de L’Université de Bretagne Sud (CLUBS), sur le campus de
Lorient, dans le Morbihan. Je suis en charge de l’accompagnement culturel et linguistique des étudiants allophones de l’Université de Bretagne Sud (UBS).
La première partie de ce rapport d’activité professionnelle sera consacrée à la présentation de l’Université de Bretagne Sud et de son Centre de Langues. Je décrirai ensuite les missions que je mène quotidiennement avant de procéder à l’analyse critique de mon environnement de travail et de mes pratiques professionnelles.

Evaluation des contenus et des projets

Je viens de rendre mon premier travail écrit dans le cadre du cours de Jean-François Terret:

mon étude de faisabilité du projet de formation hybride  (sujet de mon stage du master AIGEME)

Ce cours est composé de quatre blocs:

1. Principes de l’ingénierie d’e-formation 2. La médiatisation des contenus 3. Conception de projet -E-formation et 4. évolution de l’E-formation.

.Nous devons rendre différents travaux:

« Etude de faisabilité » (4 points) et « Fiche de projet » (8 points) ; Compte-rendu de mission (4 points) ; Participation aux thèmes de discussion (4 points).

En tant qu’étudiante à distance, j’apprécie tout particulièrement:

  •  Les consignes claires et précises (intitulés des devoirs et dates de remise des travaux)
  • La  présentation structurée des activités du cours (découpage en séquences avec progression hebdomadaire)
  •  et l’ approche pédagogique interactive. (réactivité sur forums, exercices en ligne)

Monsieur Terret crée du « lien » avec ces étudiants et nous avons vraiment besoin de cet accompagnement à distance…

Présentation de mon stage: contexte, projet, acteurs

Mon stage de Master AIGEME se déroule sur mon lieu de travail: l’Université de Bretagne Sud, à Lorient .

Il s’étale sur douze semaines et débute mi-février 2015. La durée de travail hebdomadaire est estimée à dix-huit heures.

Mon projet consiste en la conception d’un dispositif hybride de formation ciblé et précis. Il s’agit d’une préparation à la certification DELF (diplôme d’études en langue française) proposée par le CIEP (Centre international d’études pédagogiques). Cette certification est composée de quatre épreuves : 1) Compréhension orale  2) Compréhension écrite  3)  Production écrite  4) Production orale. Les épreuves 1, 2 et 3 seront préparées en présentiel. Cette partie présentielle sera articulée à une partie distancielle pour la préparation à l’épreuve de production orale. Cette épreuve orale comporte trois étapes : entretien dirigé,  exercice en interaction, expression d’un point de vue à partir d’un document déclencheur.

  1. Contexte

Le commanditaire de cette formation hybride est le centre de langues de l’Université de Bretagne Sud (le CLUBS).Le centre a pour mission la mise en place des certifications en langues et l’accompagnement linguistique de la mobilité entrante et sortante (étudiants et enseignants). Le CLUBS dispense déjà une formation au DELF mais celle-ci est entièrement en présence.

   2. Objectif général du projet

Ce dispositif hybride doit permettre de faciliter l’accès à la préparation  pour la certification DELF, en réduisant le temps en présentiel. Il s’agit de proposer un dispositif plus souple. Il faut souligner que beaucoup d’utilisateurs exercent  une activité professionnelle et sont peu disponibles en journée. Les cours en présentiel ont lieu le soir et ces horaires tardifs présentent plusieurs inconvénients : ils sont souvent incompatibles avec la vie de famille. De plus, les apprenants sont souvent fatigués en fin de journée et donc moins réceptifs à l’apprentissage.

Cette formation vise différents publics cibles ayant néanmoins une problématique commune : se préparer aux épreuves écrites et orales du DELF sur une période de temps limitée (4 semaines).

3. Les acteurs

Le commanditaire : il s’agit ici de la responsable du centre de langues, elle est décideur du projet et en a fait la commande. Elle n’intervient pas dans la conception du projet mais y apporte un œil expert dans sa dimension « commerciale », décide de son bien-fondé et en finance les coûts. Elle a une position très positive par rapport à l’ensemble du projet.

 Le chef de projet : je suis en charge de la conception et réalisation du projet. J’exerce également la fonction d’initiateur (étant à l’origine du projet) et celle de formateur (réalisant moi-même la formation) Par contre, je n’interviens en aucun cas dans les décisions financières et commerciales.

Le public-cible : tout public souhaitant se préparer sur une période de temps limitée aux certifications DELF du CIEP.

Leurs attentes par rapport au  dispositif : souplesse (dans l’apprentissage), individualisation (parcours modulaire), mode formel (nécessitant une inscription, participation à une classe virtuelle, obtention d’une attestation de formation), apprentissage mixte (en présentiel et à distance).

                      

Les accompagnateurs : le pôle numérique pour l’enseignement de l’université de Bretagne Sud et le service universitaire de formation continue.

Réalisation multimédia avec mes étudiants!

Je souhaite aussi partager avec vous une vidéo réalisée par mes étudiants dans le cadre du cours de Français sur Objectifs Universitaires que j’anime à l’Université de Bretagne Sud.

Voici un lien dropbox car pour télécharger du format MP4, WordPress me demande de souscrire à la formule premium…

https://www.dropbox.com/s/e5snn8h0fldk8d8/vf.mp4?dl=0