Présentation de mon stage: contexte, projet, acteurs

Mon stage de Master AIGEME se déroule sur mon lieu de travail: l’Université de Bretagne Sud, à Lorient .

Il s’étale sur douze semaines et débute mi-février 2015. La durée de travail hebdomadaire est estimée à dix-huit heures.

Mon projet consiste en la conception d’un dispositif hybride de formation ciblé et précis. Il s’agit d’une préparation à la certification DELF (diplôme d’études en langue française) proposée par le CIEP (Centre international d’études pédagogiques). Cette certification est composée de quatre épreuves : 1) Compréhension orale  2) Compréhension écrite  3)  Production écrite  4) Production orale. Les épreuves 1, 2 et 3 seront préparées en présentiel. Cette partie présentielle sera articulée à une partie distancielle pour la préparation à l’épreuve de production orale. Cette épreuve orale comporte trois étapes : entretien dirigé,  exercice en interaction, expression d’un point de vue à partir d’un document déclencheur.

  1. Contexte

Le commanditaire de cette formation hybride est le centre de langues de l’Université de Bretagne Sud (le CLUBS).Le centre a pour mission la mise en place des certifications en langues et l’accompagnement linguistique de la mobilité entrante et sortante (étudiants et enseignants). Le CLUBS dispense déjà une formation au DELF mais celle-ci est entièrement en présence.

   2. Objectif général du projet

Ce dispositif hybride doit permettre de faciliter l’accès à la préparation  pour la certification DELF, en réduisant le temps en présentiel. Il s’agit de proposer un dispositif plus souple. Il faut souligner que beaucoup d’utilisateurs exercent  une activité professionnelle et sont peu disponibles en journée. Les cours en présentiel ont lieu le soir et ces horaires tardifs présentent plusieurs inconvénients : ils sont souvent incompatibles avec la vie de famille. De plus, les apprenants sont souvent fatigués en fin de journée et donc moins réceptifs à l’apprentissage.

Cette formation vise différents publics cibles ayant néanmoins une problématique commune : se préparer aux épreuves écrites et orales du DELF sur une période de temps limitée (4 semaines).

3. Les acteurs

Le commanditaire : il s’agit ici de la responsable du centre de langues, elle est décideur du projet et en a fait la commande. Elle n’intervient pas dans la conception du projet mais y apporte un œil expert dans sa dimension « commerciale », décide de son bien-fondé et en finance les coûts. Elle a une position très positive par rapport à l’ensemble du projet.

 Le chef de projet : je suis en charge de la conception et réalisation du projet. J’exerce également la fonction d’initiateur (étant à l’origine du projet) et celle de formateur (réalisant moi-même la formation) Par contre, je n’interviens en aucun cas dans les décisions financières et commerciales.

Le public-cible : tout public souhaitant se préparer sur une période de temps limitée aux certifications DELF du CIEP.

Leurs attentes par rapport au  dispositif : souplesse (dans l’apprentissage), individualisation (parcours modulaire), mode formel (nécessitant une inscription, participation à une classe virtuelle, obtention d’une attestation de formation), apprentissage mixte (en présentiel et à distance).

                      

Les accompagnateurs : le pôle numérique pour l’enseignement de l’université de Bretagne Sud et le service universitaire de formation continue.

Application de l’approche par objectifs pédagogiques

Je vous présente la tâche 2 du cours « approche didactique du numérique »:

  • Application de l’approche par objectifs

 savoir décliner en objectifs pédagogiques son projet multimédia

Comment ?

En se basant sur les taxonomies de Bloom, Raiche, Paquette et Krathwohl.

Après la lecture analytique des documents pour l’activité 2 , je me pose plusieurs questions:

Ne peut-on adopter une approche pédagogique plurielle (approche par compétences et approche par objectifs) ?

Je m’explique…Mon projet multimédia (en gestion) concerne la création d’un module E-learning de préparation à l’épreuve orale d’une certification en langues. L’objectif général est de développer les compétences communicatives langagières de l’apprenant. Dans ces compétences, je distingue la compétence linguistique, la compétence sociolinguistique et la compétence pragmatique. Prenons l’exemple de la compétence linguistique: je la divise en 3 « sous- compétences »: la compétence lexicale, la compétence phonétique et la compétence syntaxique.

Ce n’est qu’après avoir bien défini les compétences que je vais adopter l’approche pédagogique par objectifs. Je vous donne un exemple d’objectif d’apprentissage pour la compétence lexicale en utilisant la taxonomie de Bloom: l’apprenant sera capable de décrire son environnement immédiat.

Dans les documents du cours, il y a une distinction  entre les 2 approches: »Malgré l’essor actuel de la pédagogie par compétences, la pédagogie de la maîtrise (par objectifs) reste une pratique très courante en formation. »  Quelle est votre opinion?

De plus, je me demande pourquoi nous étudions l’approche par objectifs avant l’approche par compétences.

Je choisis une présentation sous forme de carte mentale.

http://www.xmind.net/m/CqXi/

Pourquoi le MASTER AIGEME?

Je débute l’analyse réflexive de mes apprentissages par une présentation de mes objectifs pour cette année universitaire.

 Je suis étudiante en Master 2 AIGEME:

(Applications informatiques : gestion, études, multimédia, eFormation)

  Parcours Ingénierie de la E-formation

Quels sont mes objectifs?

  • Me préparer à des emplois métiers liés au multimédia et à la Formation Ouverte et A Distance. 
  • Acquérir les compétences suivantes: conception et développement des supports d’enseignement, d’administration des cours, d’évaluation des apprenants, de mise en relation des individus et des applications pédagogiques adaptées au contexte professionnel.
 Pourquoi le parcours IEF?
  • J’ai choisi la spécialité Ingénierie de la E-formation car elle est  axée sur les lettres, les langues et les cultures, trois domaines qui m’intéressent tout particulièrement.
  • Je suis enseignante en Français Langue étrangère et j’ai déjà réfléchi avec la responsable du centre de langues de mon université à un projet de E-Formation pour nos étudiants allophones.

SOURCE:http://www.univ-paris3.fr/master-2-aigeme-ifd-br-applications-informatiques-gestion-education-aux-medias-e-formation-br-i-parcours-ingenierie-de-la-formation-a-distance-i-2014-2015–270803.kjsp