-Compte-rendu de mission

La mission que j’ai retenue  porte sur Le MOOC « Enseigner et former avec le numérique en langues ». Ce MOOC a été conçu et animé par l’équipe du Laboratoire de linguistique et didactique des langues étrangères et maternelles (Lidilem) de l’université Stendhal de Grenoble et de L’ENS Cachan. J’ai suivi ce MOOC d’octobre à décembre 2014 et obtenu une attestation  finale de réussite.

Contexte : J’ai choisi cette mission car le MOOC « EFAN langues » est le premier MOOC français de « qualité » permettant de découvrir plusieurs approches innovantes d’enseignement-apprentissage des langues avec le numérique et de les mettre en œuvre facilement dans ses classes. De plus, j’ai particulièrement apprécié le dynamisme des partages d’idées pédagogiques et d’expériences entre les participants (enseignants et apprenants). Nous sommes 4000 à l’avoir suivi et ce chiffre élevé prouve qu’il a répondu à des besoins évidents de la part des enseignants en langues (principalement). Un sondage réalisé auprès des participants par l’équipe du Lidilem montre que 68% des inscrits sont des enseignants de langues. On trouve également :

  • des formateurs d’enseignants (21%),
  • des concepteurs de dispositifs de formation (21%),
  • des responsables pédagogiques (15%),
  • des étudiants (14%),
  • des chercheurs (9%),
  • et des enseignants d’autres disciplines (7%).

Résumé : L’objectif général de ce MOOC est d’apporter des savoirs et de développer des savoir- faire chez les enseignants pour qu’ils puissent concevoir et mettre en œuvre des tâches pédagogiques d’apprentissage des langues intégrant de façon cohérente et raisonnée des outils et ressources numériques. Le MOOC « EFAN langues »  transmet des connaissances dans quatre domaines différents :

  • les formations hybrides en langues
  • la télécollaboration
  • l’intercompréhension en langues
  • Le Web social

Points intéressants Point n°1 : articulation présence/distance dans les formations hybrides Les formations hybrides en langues (FHL) sont nombreuses mais elles restent pour le moment encore peu questionnées et décrites. Ce Mooc propose de dans un premier temps de définir ce qu’est une FHL et quelles sont les motivations  de ceux et celles qui souhaitent en mettre une en place. Dans un deuxième temps, la question cruciale de savoir quoi faire en présentiel  et quoi à distance est posée. Plusieurs exemples concrets sont proposés pour démontrer qu’il n’existe pas LA bonne solution, mais DES solutions  adaptées selon les objectifs, le public et  le contexte de la formation. En effet, l’articulation peut se faire à différents niveaux et de différentes manières. Pour conclure cette partie sur les FHL, les particularités du  présentiel et du distantiel dans une formation hybride sont analysées. On apprend que le présentiel a pour objectif majeur de développer les aspects socio-affectifs tandis que les avantages du distantiel sont liés principalement liés à la rupture  de l’espace et à la rupture de l’unité de temps pour les activités.  Point n°2 : Classement des outils du web social pour l’enseignement des langues Le MOOC « EFAN Langues » nous propose un classement « intelligent » d’applications du Web social « réellement » utilisables en pédagogie. L’intérêt de quatre grandes familles d’applications est évalué selon trois critères didactiques :

  • Le degré de guidage des productions par l’outil utilisé (guidage par la technologie, les formulaires, les contraintes d’écritures)
  • Le lien lecture / écriture (Textes à lire similaires à ceux qu’il faut écrire)
  • La problématique de la diffusion : Qui va lire ? Qui va interagir ? Qui va partager ?

Les quatre grandes familles de sites auxquelles ces critères sont :

  • les réseaux  sociaux généralistes,
  • les outils de création ou de dépôt multimédia,
  • les sites d’échanges  thématiques
  • les sites d’humour.

Les résultats de ce classement sont proposés sous forme d’un tableau très lisible.

Conclusion : le MOOC Enseigner et former avec le numérique en langues, produit par l’ENS Cachan et l’université Stendhal de Grenoble est, selon moi, un MOOC réussi car très complet et très bien construit : des ressources de qualité, des intervenants expérimentés, des services d’accompagnement à distance efficaces et une structure bien pensée. Ce MOOC a non seulement apporté des savoirs et des savoir-faire mais il a aussi permis de fédérer une large e-communauté d’enseignants en langues souvent peu nombreux dans un même établissement à partager cet intérêt pour les approches innovantes d’enseignement-apprentissage avec le numérique.

Publicités